Le blog d'André Willemijns

Ce que j'apprends chaque jour

L'essentiel de l'Islande

  juin 2013

Principales escapades

Skogafoss

Skogafoss est une des plus belles chutes d’eau du pays. La légende raconte que le colon viking Prasi y avait caché son trésor. Quand un jeune garçon voulut un jour le retrouver, il ne réussit à repêcher qu’un anneau du coffre. Cet anneau orna longtemps la porte de l'église, avant d'être exposé au musée de Skogar, où il est encore. L’or de Prasi continue de miroiter au soleil à travers l’écume de la chute. Celle-ci a 62 m de hauteur.

Musée en plein air de Skogar

Le Musée de Skogar est un musée régional, et un musée folklorique, situé dans le sud de l’Islande. Il est un des musées les plus intéressants du pays. En plein air :

  • Une ferme en tourbe composée des plusieurs petites maisons; il y a les étables, le dépôt, la pièce commune “baðsofa”, l’ancienne cuisine, le garde-manger et le salon. Il y a une centrale électrique qui représente bien l’oeuvre des entrepreneurs lorsqu’ils ont commencé à se servir de l’eau pour produire de l’électricité.
  • Une église construite dans le style ancien, neuf à l’extérieur, mais ancienne à l’intérieur et une maison des gens ordinaires de 1919, avec une pièce commune en dessus des étables et un dépôt.
  • Une école typée pour des écoles de campagnes du début du XXe siècle.

Le parc national de Skaftafell

Le parc national de Skaftafell, est un ancien parc national du sud-est de l'Islande qui a fusionné le 7 juin 2008 dans le nouveau parc national du Vatnajökull avec le parc national de Jökulsárgljúfur et l'essentiel du glacier Vatnajökull auparavant non compris dans un parc national.

Les paysages accidentés, des montagnes et des glaciers, la flore et la faune ont une influence magnétique sur les visiteurs. Il n'y a pas de routes dans le parc, mais un réseau de sentiers qui offre la possibilité pour des randonnées différentes et étendues.

Le lagon glaciaire Jökulsarlon

Le chapeau blanc du glacier Breioamerkurjokull domine la lagune et ses icebergs. Le lagon est en constante expansion et en 1998, il avait une superficie de 14,8 km2 et une profondeur maximale de 190 m. De 1890 à 1998, le glacier s'est retiré d’environ 3,8 km et il est toujours en retrait.

Les courants de marée déplacent les icebergs en va-et-vient, les obligeant à gratter le fond de la rivière. Les vents et les marées érodent les icebergs jusqu'à ce qu'ils soient assez petits pour flotter sur la mer. La plupart des icebergs sont d'un blanc laiteux, mais certains ont une couleur bleu vif, causée par l'interaction de la lumière et de glace de cristaux.

L'érosion côtière

En 1967, un pont suspendu de 108m a été construit à travers la rivière Jöikulsà. À cette époque la distance entre la côte et le pont était de 500 m, mais en 1998, la distance est de 350 m. Que s'est-il passé ? La forme de la côte au début du siècle dernier a été influencée par le fait que la rivière Jöikulsà a produit une quantité importante de sédiments de la mer (9 millions de m3/an).

La côte continue donc de s'éroder jusqu'à ce qu'un nouvel équilibre soit atteint. L'érosion côtière a été de 750 m dans la période entre 1904 à 1998 soit 8 m par an en moyenne. Cette érosion menace la route (la route n°1) à Breiôamerkursandur.

Dettifoss

Dettifoss est une chute d'eau de 44 m de hauteur et de 100 m de large, située sur le cours du fleuve Jökulsá á Fjöllum.

On dit d'elle que c'est la plus puissante d'Europe, avec un débit d'environs 500 m3/s. Située à 308 m d'altitude cette chute se précipite du haut d'une falaise constituée d'orgues basaltiques récentes (ère quaternaire).

Husavik et l'observation des baleines

L'excursion d'observation des baleines à Húsavík a donné à la ville sa réputation d'être la capitale d'Europe d'observation des baleines avec l'opportunité de s'approcher des plus gros animaux de la planète.

Husavik se trouve au bord de Skjalfandi, une large et profonde baie, avec une bonne circulation de l'eau, un abri naturel et peu de variations dans les marées, des conditions idéales pour les baleines.

Les petits rorquals sont de loin les espèces les plus fréquemment observées dans la baie. Nous observons aussi régulièrement des dauphins à nez blanc, des baleines à bosse et des marsouins. Un peu moins fréquemment, nous apercevons des orques, le rorqual commun, rorqual ou baleine pilote, et le meilleur : des baleines bleues.

Nàmafjall

Nàmafjall est une zone de haute température comportant des évents de vapeur et des marmites de boue. À 1000 m de profondeur, la chaleur dépasse 200°C. La vapeur est accompagnée de divers gaz, tels que l'hydrogène sulfuré qui donne aux sources chaudes leur odeur caractéristique. Les sources chaudes entraînent des dépôts de soufre importants. Des mines de soufre étaient expIotées autrefois en Islande pour la production de poudre à canon.

Goðafoss

Goðafoss (la chute des dieux) est une des chutes les plus célèbres d'Islande. Elle est localisée dans la région de Mývatn, sur le fleuve Skjálfandafljót et fait 12 mètres de hauteur sur 30 mètres de largeur.

La puissance des flots crée un nuage permanent de gouttelettes d’eau, rien de comparable cependant à ce que l’on peut voir à Dettifoss ou Gullfoss. Les orgues basaltiques situées sur les flans des chutes rappellent le caractère volcanique de la région.

Le champ géothermique de Geysir

C'est un ensemble de sources chaudes, d'un dôme et d'un cône volcanique qui constituent les restes d'un ancien volcan d'Islande.

Geysir a donné son nom à l'étrange phénomène naturel des geysers. Ici, le "Strokkur" - vedette incontestée des lieux éructe une colonne de vapeur bouillante, à plus de 20 m de haut, et ceci toutes les 5 minutes.

La cascade de Gullfoss

Gullfoss (la « chute d'or ») est une succession de deux chutes d’eau d’Islande situées sur la rivière Hvítá. Son nom provient de l'arc-en-ciel que l'on peut souvent voir au-dessus. D’une hauteur de 32 mètres et d'une largeur de 70 mètres, elle se trouve à quelques kilomètres du site de Geysir et forme avec celui-ci et Þingvellir le « cercle d'or », une attraction touristique très populaire.

Gullfoss est une chute de faille. L'eau s'est frayé un chemin dans une fissure de la couche de lave et y a creusé (des gorges). Le débit de Gullfossi est en moyenne de 109 m3/seconde, mais il peut passer à 2.000 m3/seconde lors des plus grandes crues.

Une histoire raconte que la fille du propriétaire de la cascade menaça de se jeter dedans si la rivière était utilisée pour produire de l'électricité, projet qui fut alors abandonné.

Gullfoss et ses environs ont été classés réserve naturelle en 1979 afin de protéger la chute d'eau et de permettre au public de bénéficier de ce paysage unique. L’agence de l'environnement d'Islande est responsable de la gestion de la réserve.

Gullfoss est une chute de faille. L'eau s'est frayé un chemin dans une fissure de la couche de lave et y a creusé (des gorges). Le débit de Gullfossi est en moyenne de 109 m3/seconde, mais il peut passer à 2.000 m3/seconde lors des plus grandes crues.