Ce que j'apprends chaque jour

Voyage au New Brunswick

septembre 2017

Battu par l'océan Atlantique d'un côté et baigné par les eaux plus calmes du golfe du St-Laurent de l'autre, le Nouveau-Brunswick (New Brunswick) forme avec trois autres provinces le Canada atlantique.

Saint John river valley

Le fleuve Saint-Jean (Saint John river), d'une longueur de 673 km, prend sa source dans le nord du Maine (États-Unis) et coule vers le nord-est à travers les forêts du comté de Madawaska jusqu'à Edmundston, où il reçoit les eaux de la rivière Madawaska avant de bifurquer vers le sud-est. Il forme la plus grande partie de la frontière entre le Maine et le Nouveau-Brunswick et son débit moyen est de 1100 m3/s.

Son cours est généralement tranquille et à Grand Falls, où la ville est construite sur un plateau déchiré sur près de 1,5 km par une gorge profonde, le fleuve s'engouffre brutalement en formant de larges chutes. Le parc "Falls Parks" ménage de jolies vues sur les chutes et la gorge, en arrière-plan se distingue la centrale hydro-électrique.

Grand Falls - Le parc "Falls Parks", en arrière-plan on distingue la centrale hydro-électrique.

 

Le pont couvert

À Hartland, petite ville fondée par les loyalistes un pont couvert enjambe le Saint John. Ce pont déclaré lieu historique national en 1980 et lieu historique provincial en 1999 est le plus long pont couvert du monde (390 mètres). Il a été couvert entre 1921 et 1922 et relie les routes 103 et 105. Seules les voitures sont autorisées à le franchir.

Le pont a été inauguré officiellement le 4 juillet 1901 et, en 1906, le gouvernement du Nouveau-Brunswick en a fait l’acquisition. L’éclairage a été installé en 1924 et un trottoir a été ajouté en 1945. Aujourd’hui, le pont est toujours debout, sûr et fiable, malgré les dommages qu’il a subis au fil des ans.

 

les Chutes réversibles

À Saint-Jean (Saint John), les puissantes marées de la baie de Fundy renversent le cours du fleuve, qui remonte dans une gorge étroite appelée les Chutes réversibles.

C'est bien connu les fleuves du monde se déversent dans les océans. Ce qui est ici particulier c'est que deux fois par jour, les eaux du fleuve Saint Jean renversent le cours du fleuve, créant ainsi des chutes de 5 mètres de haut à contre-courant. Cette anomalie est directement attribuable à la baie de Fundy, un écosystème marin dynamique reconnu pour la puissance de ses marées, les plus hautes du monde.

Hopewell Cape

Situés à 35 km au sud de Moncton par la route 114, les falaises et les rochers d'"Hopewell Cape" sont une des attractions les plus populaires du Nouveau-Brunswick. Elles sont situées dans une région ou les marées sont les plus hautes du monde, car la marée montante peut atteindre près de 10 m d'amplitude.

Au débouché de la rivière Petitcodiac, sur la baie de Shepody, ce cap est célèbre pour ses falaises de conglomérat rouge dont l'érosion a détaché de pittoresques rochers parfois coiffés d'épinettes noires (épicéas) et de quelques sapins baumiers. À marée haute, ces rochers forment de petits îlots. Lorsque les eaux marines se retirent, on aperçoit leur base étrangement rétrécie par le frottement de l'eau. On peut alors se promener au pied des falaises sur plus de deux kilomètres parmi les immenses rochers recouverts de végétation, d’où leur surnom de «pots de fleurs».

Rochers en pots de fleurs à marais haute

Rochers en pots de fleurs à marais basse

Lorsque les eaux se retirent, on peut se promener aux pieds des falaises et apercevoir leur base étrangement rétrécie par le frottement de l'eau.