Ce que j'apprends chaque jour

Exposition : Vermeer et les maîtres de la peinture de genre

Mars 2017

Le musée du Louvre accueille la très belle exposition "Vermeer et les maîtres de la peinture de genre" du 22 février au 22 mai 2017 : menée par trois conservateurs venus des États-Unis, d'Irlande et de Paris, elle offre une réflexion nouvelle sur la génération de peintres qui, comme Vermeer, ont élaboré une peinture du quotidien sobre et merveilleusement poétique, dont "La Laitière" est la représentation la plus célèbre.

Réunissant pour la première fois à Paris depuis 1966 douze tableaux de Vermeer (soit un tiers de l’œuvre connu du maître de Delft), l’exposition explore le réseau fascinant des relations qu’il a entretenues avec les autres grands peintres du Siècle d’or hollandais.

Johannes Vermeer (1632-1675) n'a vécu que 43 ans et a peint une petite cinquantaine de tableaux ; de son vivant, il n'était célèbre que dans une région limitée des Provinces-Unies (actuelle Hollande) et n'a été collectionné que par une poignée de fins connaisseurs. Oublié durant des siècles, ce n'est qu'à partir du XIXème que son nom, remis en valeur par un critique d'art, devint célèbre et synonyme de chef d'oeuvres.

Vermeer, c’est le « Sphinx de Delft ». Cette expression fameuse, due au Français Théophile Thoré-Bürger lorsqu’il révéla le peintre au monde à la fin du XIXe siècle, a largement figé la personnalité artistique de Vermeer dans une pose énigmatique. Le mythe du génie solitaire a fait le reste. Johannes Vermeer n’est cependant pas parvenu à son degré de maîtrise et de créativité en restant coupé de l’art de son temps.

Cette exposition cherche à démontrer, au moyen de rapprochements avec les œuvres d’autres artistes majeurs du Siècle d’or à l’image de Gérard Dou, Gerard ter Borch, Jan Steen, Pieter de Hooch, Gabriel Metsu, Caspar Netscher ou encore Frans van Mieris, l’insertion de Vermeer dans un réseau de peintres, spécialisés dans la représentation de scènes élégantes et raffinées – cette représentation faussement anodine du quotidien, vraie niche à l’intérieur même du monde de la peinture de genre. Ces artistes s’admiraient, s’inspiraient mutuellement et rivalisaient les uns avec les autres.

Vermeer et les maîtres de la peinture de genre" du 22 février au 22 mai 2017

Paris Musée du Louvre, Hall Napoléon, sous la pyramide.
Ouvert tous les jours, sauf le mardi, de 9 h à 18 h. Nocturnes les mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.
L’accès aux expositions Vermeer et les maîtres de la peinture de genre et Valentin de Boulogne s’effectue actuellement exclusivement sur réservation d'un créneau horaire de visite sur Internet.

Pour en savoir plus :

A découvrir :Le Figaro Hors-Série n°102, consacré à Vermeer !

Vermeer Le monde du silence

Le Soleil se lève au Nord

Ses jeunes filles rêveuses inspirent romanciers et cinéastes, ses scènes de conversation ont le pouvoir étrange de suspendre le temps. Présenté parmi « les maîtres de la peinture de genre » dans la somptueuse exposition du Louvre, Vermeer surplombe son siècle. Que sait-on de sa vie, de ses influences artistiques ? Dans un numéro magnifiquement illustré, Le Figaro Hors-Série s’efforce de décrypter ces scènes de la vie quotidienne hollandaise, qui à trois siècles de distance, nous semblent si familières, et d’élucider l’énigme du « sphinx de Delft », à l’incomparable talent.