Ce que j'apprends chaque jour

Moins de viande, plus de légumineuses… Les conseils de l’agence sanitaire pour mieux manger

Janvier 2017

Source : Article publié par femmeactuelle.fr du 25 janvier 2017

L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a réactualisé ses recommandations afin d’améliorer l’état de santé des Français en agissant sur leur alimentation.

«Manger cinq fruits et légumes par jour», «Pas plus d’une viande rouge par semaine»…Côté alimentation, les recommandations sont tellement nombreuses et disparates qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Face à ce constat, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) a réactualisé ses recommandations afin d’améliorer l’état de santé des Français en agissant sur leur alimentation. Ce Programme national nutrition santé (PNNS) a été élaboré grâce aux données scientifiques de ces dix dernières années concernant les besoins nutritionnels de la population adulte. L’enjeu est de taille : l'alimentation joue un rôle clé dans le déterminisme des maladies chroniques comme le diabète, l’obésité, certains cancers, les troubles cardiovasculaires…

Voici les principaux conseils à retenir :

  • La consommation de fruits et légumes doit rester importante (plus de 5 portions par jour).
  • La consommation de légumineuses (lentilles, fèves, pois-chiches) doit être renforcée et plus régulière.
  • Privilégier les féculents les moins raffinés (pains, pâtes et riz complets ou semi-complets).
  • Favoriser la consommation d’huiles végétales riches en acide alpha-linolénique (huiles de colza et de noix).
  • Réduire considérablement la consommation de charcuteries afin qu’elle ne dépasse pas 25 g par jour.
  • Ne pas manger plus de 500 g de viande par semaine (hors volailles).
  • Consommer du poisson deux fois par semaine (dont un poisson gras comme la sardine ou le maquereau).
  • Ne pas boire plus d’un verre de soda ou de jus de fruits au cours d’une journée.
  • Limiter la consommation de sel.
  • Diversifier son régime alimentaire et les sources d’approvisionnement pour limiter l’exposition aux contaminants.

Ces recommandations nutritionnelles doivent être combinées à une activité physique régulière pour que les effets sur la santé soient optimaux.